Essais

Shinjin comme moteur de transformation

Lorsque pour la première fois nous prenons conscience de notre finitude et réalisons que pourtant une forme de Compassion et de Sagesse Infinie est disponible pour nous à tout instant, et que nous décidons de faire de cette Compassion et Sagesse Infinie un pilier de notre vie, alors ce réalise en nous l’expérience appelée Shinjin.

Cette événement marque un tournant définitif pour celui qui en fait l’expérience. Ainsi elle a souvent été considéré comme un événement unique dans une vie. Cependant d’autres pensent au contraire que cette expérience est une forme de réalisation qui, après une expérience initiale déterminante, va se répéter et s’approfondir tout au long de notre vie. Selon cette interprétation, qui est par exemple celle du Professeur Shigaraki, à chacune de ces expériences de Shinjin nous nous transformons et devenons peu à peu une personne meilleure.

La première expérience de Shinjin est déterminante dans le sens où elle réoriente complètement notre vie et nos valeurs. Cependant nous ne pouvons pas en une seule expérience intégrer l’entièreté de la Compassion et de la Sagesse Infinie que représente le Bouddha Amida. Nous restons des « Bonbu », des personnes soumises à l’emprise de nos passions. C’est pour cela qu’au fur et à mesure de notre vie et des expériences que nous allons faire, nous allons avoir de nombreuses opportunités de réfléchir sur notre finitude et sur les possibilités de changement offertes en laissant la Compassion et la Sagesse Infinie entrer à nouveau dans notre vie. Ces opportunités seront autant de chances d’approfondir notre expérience de Shinjin et de nous transformer en nous séparant peu à peu de notre finitude pour nous rapprocher doucement, pas à pas, de la réalisation du Bouddha Amida.

En parallèle, grâce à cette expérience de Shinjin nous comprenons que nous sommes nous-même à chaque instant inclus dans cette Compassion Infinie, malgré nos défauts, nos faiblesses et nos échecs. Ainsi nous n’avons pas à avoir peur ou honte de ne pas être parfait.

Ce qui fait la force de cette expérience de Shinjin est qu’elle est à la fois une acceptation inconditionnelle de notre être tel qu’il est actuellement tout en étant un vecteur de changements nous transformant au plus profond de nous-même par le biais d’une remise en question complète et graduelle de nos valeurs.

Pour partager cet article

Bouddhiste Jōdo Shinshū basé en Franche-Comté qui souhaite partager avec vous sa passion pour cette tradition méconnue du Bouddhisme Japonais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.