Essais

Devenir membre au sein de notre école : le Kikyoshiki

Pour ceux qui souhaitent officiellement devenir bouddhistes au sein de l’école Jōdo Shinshū, il existe une cérémonie officielle nommée Kikyoshiki – cérémonie de confirmation – au cours de laquelle l’aspirant prend refuge dans les trois joyaux que sont le Bouddha, la Sanga (la communauté) et la Dharma (les enseignements).

Dans notre branche Ōtani-ha cette cérémonie ne peut malheureusement pas être actuellement conduite en Europe. J’ai cependant eu la chance d’y prendre part lors d’un séjour prolongé au Japon. Cette opportunité n’aurait pu se réaliser sans le soutient de trois personnes que je remercie infiniment. Tout d’abord mon professeur dans le Jōdo Shinshū, le professeur Michael Conway de l’Université d’Ōtani, qui m’a soutenu tout au long de mon parcours bouddhique à Kyoto et continue à me soutenir encore à l’heure actuel maintenant que je suis de retour en France. J’ai énormément appris et continue toujours à apprendre grâce à lui. Ensuite le Rinban de l’Okazaki Betsuin, Fukuda Rinban, qui a accepté de me sponsoriser pour le Kikyoshiki en m’affiliant à son magnifique temple. Enfin Suwa-san du département International du Higashi Honganji pour son aide dans les démarches administratives.

Je souhaitais dans cet essai vous présenter le déroulement de cette cérémonie.

Quelques jours avant la cérémonie, j’ai été convoqué à l’Okazaki Betsuin, temple auquel j’allais être affilié, pour définir mon nom de Dharma (法名). Ce nom, constitué du Kanji « Shaku 釋» pour Shakyamuni et de deux Kanji constituant le nom à proprement parler, est le nom qui vous est officiellement attribué en tant que bouddhiste lors de la cérémonie de Kikyoshiki. Ce nom est donc défini à l’avance pour être prêt pour le jour J.

Le Rinban Fukuda et le professeur Michael Conway étaient tous les deux présents lors de cette réunion. J’avais pour souhait d’intégrer un des Kanji du nom du Révérend Kiyozawa Manshi (清沢 満之) dans mon propre nom de Dharma, et le professeur Michael Conway m’a proposé d’intégrer le caractère Shin (信), signifiant la croyance, qui est présent dans son propre nom de Dharma ainsi que dans celui de son professeur le Révérend Nobuo Haneda. Après discussions, le Rinban Fukuda et le professeur Michael Conway se sont finalement arrêtés sur le nom Shinshi (信之) , qui peut se traduire par « je crois en cela » ou encore « je crois en Kiyozawa Manshi » et qui au niveau de sa consonance peut avoir de multiples sens, dont celui plutôt amusant de gentleman.

Quelques jours plus tard, j’avais rendez-vous pour la cérémonie à proprement parler. Celle-ci s’est déroulée au temple mère, le Honzan. Après avoir rejoint le professeur Michael Conway à l’accueil du temple, complété les formulaires obligatoires et payé les 10’000 yens nécessaires, j’ai reçu mon nécessaire pour le Kikyoshiki et la cérémonie a pu commencer. Les documents fournis normalement par le temple étant en japonais, j’ai eu la chance d’obtenir quelques jours avant des versions en anglais fournies par le service international du Higashi Honganji afin de pouvoir me préparer.

Le nécessaire pour le Kikyoshiki reçu lors de l’inscription

Ce jour-là j’étais le seul à participer à la cérémonie et étais donc un peu anxieux. En effet, certains passages doivent être prononcés en japonais et la cérémonie est très codifiée. J’avais peur de faire des erreurs. Heureusement tout était bien décrit dans les documents en anglais qui m’ont été fournis et la cérémonie s’est très bien passée.

Voici un résumé du déroulement de la cérémonie :

Installé dans la Chapelle de l’image de Shinran du Higashi Honganji, la cérémonie commence par un message d’introduction par l’officiant, puis nous chantons ensemble le Shinshu Shuka :

Shinshu Shuka

L’officiant récite ensuite :

il est difficile de recevoir la vie sous forme humaine, et pourtant nous la vivons maintenant. Difficile d’entendre les enseignements du Bouddha, maintenant nous les entendons. Si nous n’atteignons pas l’Eveil en cette vie, alors dans quelle vie pouvons-nous espérer l’atteindre ? Avec révérence, prenons refuge dans les trois trésors. 

Puis les participants prennent refuge en récitant :

Je prends refuge dans le Bouddha. Puissions-nous, accompagné de tous les être sentients, nous élancer sur le grand chemin de l’Eveil, gardant dans notre cœur la suprême aspiration.

Je prends refuge dans le Dharma. Puissions-nous, accompagné de tous les êtres sentients, entrer dans le coffre au trésor du Dharma, et atteindre la véritable sagesse qui est aussi profonde que l’océan.

Je prends refuge dans la Sanga. Puissions-nous, accompagné de tous les êtres sentients, unis dans un esprit de fraternité universel en tant que membres de la Sanga, œuvrer pour l’Eveil de tous les êtres.

L’incomparable, vaste et profond Dharma est difficile à rencontrer, même en l’espace de Kalpas incalculables. Maintenant nous avons le privilège de l’entendre et de le recevoir. Faisons de notre mieux pour entièrement comprendre le sens réel de l’appel infinie d’Amida. 

L’officiant place ensuite un rasoir non-tranchant sur la tête de chaque participant pour symboliser l’action de raser le crâne, acte permettant l’entrée dans la communauté bouddhique, la Sanga. Puis il explique le sens de la cérémonie du Kikyoshiki en ces termes :

Le Kikyoshiki est une cérémonie au cours de laquelle vous prenez refuge de tout votre être dans la tradition et les enseignements du Jōdo Shinshū. Elle signifie également que vous prenez refuge dans les trois trésors que sont le Bouddha, Dharma et la Sanga.

En participant à cette cérémonie vous aller recevoir votre nom de Dharma. Chacun de ces noms commence par Shaku en hommage au Bouddha Shakyamuni. Il signifie que vous êtes à présent des disciples de Shakyamuni.

Désormais une nouvelle vie vous est donnée en tant qu’êtres humains suivant la voie du Nembutsu. Notre fondateur, Shinran Shōnin, qui a reçu les mêmes enseignements du Bouddha, appelait tous les membres de sa communauté « Ondobo », frères et sœurs unis par le Dharma.

Vous avez désormais reçu le Kikyoshiki. A partir de maintenant il d’une importance capitale que vous viviez votre vie en accord avec les enseignements du Bouddha.

Nous recevons alors nos noms de Dharma.

Mon nom de Dharma (Shaku Shinshi)

La cérémonie se conclut alors par la récitation du texte suivant par un des participants :

Ici, en ce jour, devant l’image de Shinran Shōnin, nous avons participé au Kikyoshiki et avons reçu nos noms de Dharma, symbolisant le fait que nous sommes devenus des disciples du Bouddha. Nous faisons le serment de nous souvenir à jamais de ce moment, mettant en perspective notre vie à la lumière des enseignements, et avançant le long de la voie menant à la Terre Pure en tant que membres du Higashi Honganji, branche Jōdo Shinshū Ōtani-ha.

Puis nous chantons ensemble le Ondokusan avant de partir.

Ondokusan

Cette expérience fut pour moi formidable et je suis heureux d’être désormais membre de la même école que les enseignants qui m’ont tant appris et continuent à m’apprendre : Shinran Shōnin, Kiyozawa Manshi, Soga Ryōjin, Yasuda Rijin et Nobuo Haneda. Un grand merci à tous ceux qui ont rendu mon rêve possible.

Après le Kikyoshiki, devant le Higashi Honganji avec le professeur Michael Conway

Pour ceux qui souhaitent rejoindre le Jōdo Shinshū mais ne peuvent pas se rendre au Japon, il est possible de participer au Kikyoshiki au sein de la branche Hongwanji-ha du Jōdo Shinshū lors des Conférences Jôdo Shinshû Européennes qui se déroulent tous les ans.

Il est aussi important de noter que cette cérémonie n’est pas du tout obligatoire pour se définir comme bouddhiste au sein du Jōdo Shinshū. Pour ceux qui ne peuvent participer au Kikyoshiki, il suffit simplement de prendre soi-même refuge dans les 3 joyaux et souhaiter prendre refuge dans la Compassion et la Sagesse Infinies représentées par le Bouddha Amida. Rien d’autre n’est nécessaire pour faire partie des membres de notre école.

Pour partager cet article

Bouddhiste Jōdo Shinshū basé en Franche-Comté qui souhaite partager avec vous sa passion pour cette tradition méconnue du Bouddhisme Japonais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.