Myōkōnin,  Traductions

Poèmes du Myokonin Saichi : Oya-sama

Second article de notre série sur les poèmes d’Asahara Saichi

Les poèmes ci-dessous ont été écrits par Asahara Saichi ( 浅原才市 – 1851-1933). Ce dernier est considéré dans le Jôdo Shinshû comme un Myokonin ( 妙好人), c’est à dire une personne incroyable et merveilleuse. Ce qualificatif est utilisé dans le Jôdo Shinshû pour désigner des personnes dont la vie reflète entièrement la Compassion et la Sagesse du Bouddha Amida, que Saichi appelle Oya-sama.

Les poèmes ci-dessous ont été sélectionnés par DT. Suzuki dans son livre “Mysticism: Christian and Buddhist” et sont centrés autour du terme “Oya-sama” qu’on pourrait traduire en français par “parent”. Oya-sama regroupe en un seul mot les qualités à la fois maternelles et paternelles et est utilisé par Saichi pour désigner le Bouddha Amida.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur les Myokonin, vous pouvez consulter notre bibliographie sur les Myokonin.


Oya-sama est le Bouddha
Qui transforme Saichi en Bouddha –
Comme je suis heureux pour cette faveur !
« Namu-amida-butsu, Namu-amida-butsu ! »


Mon cœur et Oya-sama –
Nous avons juste un seul cœur
De « Namu-amida-butsu ».


Je suis un homme heureux,
Un cœur de joie m’est donné ;
La joie d’Amida est ma joie –
« Namu-amida-butsu ! »


Le cœur qui pense [au Bouddha]
Est le cœur d’un Bouddha,
Un Bouddha donné par Bouddha –
« Namu-amida-butsu ! »


Comme je suis reconnaissant !
Dans mon cœur est entré Oya-sama et il l’occupe pleinement.
Les nuages du doute se sont tous dispersés,
Et il me fait maintenant me tourner vers l’ouest.
Comme je suis chanceux !
En récitant « Namu-amida-butsu » je retourne à l’ouest.


Les démons sont-ils venus ?
Les serpents sont-ils venus ?
Je n’en sais rien.
Je vis ma vie blotti dans les bras d’Oya-sama,
Je suis nourri avec le lait de « Namu-Amida-butsu »,
En regardant le visage d’Oya-sama.
« Namu-amida-butsu ! »


Quand il se fait connaitre en tant qu’Oya,
Vénère-le en tant que tel,
Oya et moi sommes un –
L’unité de Ki et hô
Dans le « Namu-amida-butsu ».


Amida est mon Oya-sama,
Je suis un enfant d’Amida ;
Laisse-moi me réjouir d’Oya-sama, du « Namu-amida-butsu ».
Le « Namu-amida-butsu » appartient à l’enfant tout comme à
Oya-sama :
Par cela est connu la relation mutuelle [entre Toi et moi].


Mon cœur et ton cœur –
L’unicité des cœurs –
« Namu-amida-butsu ! »


Que je suis chanceux !
Oya m’est donné !
Oya qui me transforme en Bouddha est
Le « namu-amida-butsu ! »


Le Hokkai (dharmadhatu) est mon Oya –
Etant mon Oya –
« Namu-amida-butsu ! »


Oya et l’enfant –
Entre eux pas l’ombre d’un doute :
Cela est ma joie !


Le Namu et Amida,
Oya et l’enfant,
Ils se disputent : Le Namu d’un coté et Amida de l’autre.
Repentance et joie –
Quelle intimité !


Comment Saichi comprend-il le « Namu-amida-butsu » ?
Oui, je suis un fils adoptif de « Namu-amida-butsu ».
Comment comprends-tu une vie de gratitude ?
Quand a être reconnaissant, parfois je m’en rappel, parfois non.
Vraiment, quel homme misérable je suis !


Namu-san et Amida-san discutent :
C’est le « Namu-amida-butsu » d’Oya et fils.


Namu-san et Amida-san – tous deux sont Amida :
« Namu-amida-butsu ! »
Ce bonheur est mon bonheur.


« Namu-amida-butsu ! » – Comme je suis reconnaissant !
« Namu-amida-butsu » est l’unicité de la vérité mondaine et de la plus haute vérité.
« Namu-amida-butsu ! » – comme je suis heureux pour cette faveur !
« Namu-amida-butsu, Namu-amida-butsu ! »

D’où vient ce « Namu-amida-butsu » ?
C’est la miséricorde issue du sein d’Oya ;
Comme je suis heureux pour cette faveur, « Namu-amida-butsu !»

« Quel est la destination de Saichi ?
Saichi ira dans la Terre du Bonheur Paisible.
Avec qui ?
J’y vais avec Oya-sama – Comme je suis heureux ! »
« Namu-amida-butsu, Namu-amida-butsu ! »


Traduction réalisée sur la base de la traduction anglaise de DT. Suzuki dans “Mysticism : Christian and Buddhism

Pour partager cet article

Bouddhiste Jōdo Shinshū basé en Franche-Comté qui souhaite partager avec vous sa passion pour cette tradition méconnue du Bouddhisme Japonais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.