Shinran Shōnin,  Shōshinge,  Traductions

Shōshinge – Septième Stance : Atteindre l’Éveil sans trancher les passions

Un chemin qui s’adresse à tous, permettant d’atteindre l’Éveil sans trancher les passions

Introduction

Le Shōshin Nembutsu Ge (正信念佛偈 – le poème sur la croyance véritable dans le Nembutsu) souvent abrégé Shōshinge est un poème long de 30 stances qui est récité tous les jours dans les temples Jōdo Shinshū. Il est extrait du Kyōgyōshinshō (教行信証), l’œuvre majeure de Shinran (親鸞, 1173 – 1262), le fondateur de notre école Jōdo Shinshū.
Dans cette septième stance, Shinran nous décrit comment, en une seule pensée de joie et de compassion, tout le monde peut atteindre l’Éveil sans se débarrasser entièrement de ses passions mauvaises.


Septième stance du Shōshinge – Traduction

(7) En générant une seule pensée de joie et de compassion il est possible

能發一念喜愛心 – Nō hotsu ichi nen ki ai shin

D’atteindre l’Éveil sans trancher les passions.

不斷煩惱得涅槃 – Fu dan bo nō toku ne han

Les ignorants et les saints, même les offenseurs et calomniateurs du Dharma, qui font volte-face et entrent [dans cet enseignement]

凡聖逆謗齊回入 – Bon jō gyaku hō sai e nyū

Sont comme les eaux qui, en entrant dans l’océan, en prennent sa saveur unique.

如衆水入海一味 – Nyo shu shī nyū kai ichi mi


Septième stance du Shōshinge – Commentaire : Un chemin qui s’adresse à tous, permettant d’atteindre l’Éveil sans trancher les passions

Une des idées reçues concernant le Bouddhisme est le fait de croire que nous devons absolument nous débarrasser de nos passions que sont la colère, l’avarice et l’ignorance si nous voulons devenir des Bouddhas. En effet, nous pensons que si les Bouddhas sont des êtres libérés des passions, alors il parait logique que nous-même pour devenir des Bouddhas devions nous débarrasser de nos passions.

Pourtant pour Shinran cette proposition recèle un problème majeur : elle ne peut être vraie que si, en tant qu’êtres humains, nous avons réellement la capacité de trancher nous-même nos passions.

Or, comme nous l’avons vu dans la stance précédente, si nous sommes francs avec nous-même, nous réalisons que malgré tous nos efforts nous sommes bien incapables d’empêcher complètement les passions de revenir dans nos vies. Nous réalisons ainsi que nos cœurs résident bien dans l’ère de Mappō.

Cependant la vision de Shinran n’est pas défaitiste. Puisqu’il est impossible pour les êtres ordinaires tels que nous de nous débarrasser de nos passions, il nous propose d’atteindre l’éveil sans nous débarrasser entièrement de la colère, de l’avarice et de l’ignorance. Comment pouvons-nous faire cela ? Pour Shinran, la réponse est simple : il nous suffit d’une seule pensée de joie et de compassion tournée vers le Bouddha.

Cette pensée survient pour la première fois en nous quand nous-nous en remettons entièrement à la Sagesse et Compassion du Bouddha Amida. C’est ce que Shinran appelle « faire volte-face ». L’espace d’un instant nous laissons tomber nos fonctionnements de pensée habituels et nous nous tournons vers le Bouddha en laissant sa Compassion et de sa Sagesse entrer pour la première fois dans notre cœur. Dans le Jōdo Shinshū cette expérience s’appelle Shinjin.

Cette expérience nous fait ressentir pour la première fois cette force incroyable de Compassion et de Sagesse qui englobe tous les êtres sans aucune distinction. Que nous soyons des saints ou des ignorants, que nous insultions les Bouddhas et leurs enseignements, rien de tout cela n’a d’importance car cette Compassion brille sur tous en permanence. La seule chose que nous devons faire pour profiter de ses bienfaits est de prendre conscience de son existence et de lui ouvrir notre cœur. Cette expérience incroyable nous transforme et nous fait entrer dans la famille du Bouddha.

Mikaeri Amida : Amida regardant derrière lui
Mikaeri Amida du temple Eikando à Kyoto
Il veille sur ceux qui avancent plus lentement sur le chemin de l’éveil

Comme le décrit le dernier vers de cette stance : quand nous entrons ainsi dans la famille des Bouddhas, peu importe notre passé, nos cœurs se teintent de la Compassion et la Sagesse Infinies représentées par le Bouddha Amida.

Shinjin marque un tournant définitif pour celui qui en fait l’expérience. Ainsi elle a souvent été considérée comme un événement unique dans une vie. Cependant d’autres pensent au contraire que cette expérience est une forme de réalisation qui, après une expérience initiale déterminante, va se répéter et s’approfondir tout au long de notre vie. Selon cette interprétation, qui est par exemple celle du Professeur Shigaraki, à chacune de ces expériences de Shinjin nous nous transformons et devenons peu à peu une personne meilleure.

La première expérience de Shinjin est déterminante dans le sens où elle réoriente complètement notre vie et nos valeurs. Cependant nous ne pouvons pas en une seule expérience intégrer l’entièreté de la Compassion et de la Sagesse Infinies que représente le Bouddha Amida. Nous restons des « Bonbu », des personnes soumises à l’emprise de nos passions. C’est pour cela qu’au fur et à mesure de notre vie et des expériences que nous allons vivre, nous allons avoir de nombreuses opportunités de réfléchir sur notre finitude et sur les possibilités de changements offerts en laissant la Compassion et la Sagesse Infinies entrer à nouveau dans notre vie. Ces opportunités seront autant de chances d’approfondir notre expérience de Shinjin et de nous transformer en nous séparant peu à peu de notre finitude pour nous rapprocher doucement, pas à pas, de la réalisation du Bouddha Amida.

En parallèle, grâce à cette expérience de Shinjin nous comprenons que nous sommes nous-même à chaque instant inclus dans cette Compassion Infinie, malgré nos défauts, nos faiblesses et nos échecs. Ainsi, nous n’avons pas à avoir peur ou honte de ne pas être parfait.

Ce qui fait la force de cette expérience de Shinjin est qu’elle constitue à la fois une acceptation inconditionnelle de notre être tel qu’il est actuellement, tout en étant un vecteur de changements nous transformant au plus profond de nous-même par le biais d’une remise en question complète et graduelle de nos valeurs.

Sixième Stance du ShōshingeHuitième Stance du Shōshinge
Pour partager cet article

Bouddhiste Jōdo Shinshū basé en Franche-Comté qui souhaite partager avec vous sa passion pour cette tradition méconnue du Bouddhisme Japonais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.